Nanomatériaux

nanomatériaux  nano matériaux nano-matériaux nanomateriaux

Bienvenue sur le site nanomateriaux.fr

Depuis la nuit des temps, les hommes travaillent la matière pour créer des matériaux : la laine pour fabriquer du fil, la terre pour créer des briques etc...

Aujourd'hui, l'homme est capable de travailler la matière à l'échelle nanométrique (nm = 1 miliardième de mètre c'est à dire 0,000. 000.001 mètre ou 10-9 mètre) et de fabriquer ou utiliser des nanoparticules ou "nanobjets" qui seront la base pour créer des nanomatériaux : par exemple des nanotubes de carbone aux propriétés impressionnantes de résistance, de légèreté et de conductivité. Voir à ce sujet l'article de wikpedia. Ces nanomatériaux ont une dimension comprise entre 1 et 100 nanomètres.

On distingue généralement d'une part les "nanomatériaux structurés" aussi appelés "nanostructures" dans lesquels les nanomatériaux apparaissent en surface ou en structure et apportent au matériau leurs propriétés physiques, et d'autre part les "nanocomposites" : des nanomatériaux sont incorporés dans une matrice (polymères, acier, verre, papier...) et vont modifier les propriétés de cette matrice ou ses fonctionnalités.


Car le plus impressionant est sans doute de constater que les particules présentent à l'échelle nanométrique des propriétés physiques, chimiques ou biologiques qu'on ne leur connaît pas à l'échelle milimétrique, et ces nouvelles propriétés font augurer des nouvelles applications : l'aluminium qui est stable à l'échelle "macro" devient combustible, le cuivre qui est opaque, est transparent à l'échelle nano, l'or est à l'état liquide, le silicium normalement isolant, devient conducteur d'électricité(1).

Naturellement cela n'est pas sans poser de nombreuses questions relatives à la santé humaine (ces matériaux nanoscopiques, plus petits que les fibres d'amiante, peuvent-ils pénétrer et s'incruster dans le corps humain ?), et cela notamment pour les travailleurs des entreprises de production de nanomatériaux, mais aussi chez les utilisateurs que nous sommes tous de plus en plus - à notre insu - de nanoparticules et de nanomatériaux : votre fécule de pomme de terre, vos compléments alimentaires contiennent-ils déjà des nanoparticules ? Vos vêtements de sport contiennent-ils des nanomatériaux ? Quel sera l'impact de ces particules et matériaux sur la santé humaine et sur l'environnement ? Comment ces nanomatériaux se dégraderont-ils ? Ne risque t'on pas de se trouver devant un problème identique à celui de l'amiante : des nanoparticules et matériaux disséminés dans notre environnement quotidien et qu'il faudra un jour "retirer" avec d'infinies précautions ?


Le rapport de l'AFSSET

La Direction générale de la santé, la Direction Générale de la Prévention des Risques et la Direction Générale du Ttravail avaient saisi le 5 juin 2008, l’AFSSET(2) qui a publié en mars 2010 son rapport d’expertise collective sur le sujet "Nanomatériaux et exposition du consommateur :  Évaluation des risques liés aux nanomatériaux pour la population en général et pour l’environnement"

Après avoir montré l'essor très rapide de l'utilisation des nanomatériaux dans de nombreux secteurs d'activité (cosmétique, bâtiment, transports, chimie, emballage, alimentation, énergie...), le groupe de travail de L'AFSSET a fait quatre études sur des cas concrets d'introduction de nanomatériaux manufacturés : les chaussettes contenant du nanoargent, le ciment mais aussi les crèmes solaires contenant du dioxyde de titane, ainsi qu'un aliment contenant de la nanosilice. L’AFSSET aboutit à une analyse qualitative des risques et prescrit le renforcement des mesures de précaution et de prévention. 
(Article en cours de rédaction)




Ne manquez pas de lire aussi le très intéressant dossier de l'INRS.(3)



Pour écrire un article sur ce site
contactez-nous :

contact@nanomateriaux.fr

Mentions légales
_____________________________________________________
(1) D'après :  Wikipedia "Nanomaterials"   http://en.wikipedia.org/wiki/Nanomaterials

(2) L'AFSSET qui est devenue  par ordonnance du 7 janvier 2010 "l'Agence Nationale chargée de la SEcurité Sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail" (ANSES)   http://www.afssa.fr/index.htm

(3)Institut National de Recherche et de Sécurité  pour la prévention des accidents du travail et des maladies professionnelles (INRS)  www.inrs.fr